ET SI NOUS DÉCIDIONS D’OSER L’AUTHENTICITÉ DANS NOS RELATIONS DE TRAVAIL ?

Le milieu du travail, c’est tout un sujet et nos relations professionnelles, quant à elles, prennent une place bien importante dans nos vies. Notre sphère professionnelle et personnelle sont tout simplement inter-connectées. Qui n’a jamais ressenti un malaise dans ces échanges professionnels en se remémorant l’échange dans la soirée alors que la journée de travail est terminée ? Qui n’a jamais eu le sentiment de ne pas être pleinement soi-même en parlant avec ses collègues ? Peu importe la raison, celle-ci peut être justifiée, mais le fait est, que cet échange vous mine l’esprit… Alors, ne pensez-vous pas qu’oser l’authenticité dans nos relations de travail peut être bénéfique ?

Pour mon premier article, j’ai trouvé logique et important que le sujet soit en lien direct avec la raison essentielle de la création de ce blog.

Le milieu du travail et l’authenticité.

Le milieu du travail est un domaine de vie important pour moi. L’authenticité, personnellement, c’est une valeur fondamentale. Le sujet de cet article est sensible, selon moi. Il y a tellement de choses à dire que la rédaction d’un seul article ne serait pas suffisante. 

En soit, ça tombe bien, je ne compte pas rédiger qu’un seul article sur ce blog !

Oser l’authenticité dans nos relations professionnelles, en tout cas à chercher à l’être au maximum peut s’avérer totalement bénéfique.

POURQUOI CHOISIR DE CORRELER , AUTHENTICITÉ, SINCÉRITÉ, AUX RELATIONS DE TRAVAIL ? 

Selon moi et mes propres valeurs, l’un ne va pas sans l’autre.

Je m’explique, personnellement, je ne peux concevoir d’être dans un environnement de travail en moyenne plus de 8 heures par jour sans être « moi-même».

J’ai travaillé dans différentes entreprises et cela, depuis maintenant 14 ans. Grands groupes, petites et moyennes entreprises ou encore en association et cela, dans différents secteurs d’activité. 

Pour certaines entreprises, j’en garde de très belles expériences et connaissances professionnelles et pour d’autres pas vraiment, mais ça c’est encore une autre histoire. 

Durant ces 14 ans d’activité en entreprise, j’ai pu observer une chose importante et cela, dans une grande majorité des cas, « les échanges ne sont pas sincères dans le milieu professionnel » et j’ajouterai même que « la partie immergée de l’iceberg serait celle de l’authenticité »…

Un iceberg
UN ICEBERG

De vous à moi, je pense que ce constat ne se prête pas uniquement dans le monde du travail, mais dans cet article, je m’attarde en particulier à ce contexte.

OSER L’AUTHENTICITÉ, C’EST A DIRE ?

Quand je dis « et si nous décidions d’oser l’authenticité », je parle de sincérité dans nos propos et dans nos actions.

De la sincérité et de l’authenticité « envers autrui » mais aussi et surtout « envers soi-même ».

Parfois, quand j’observe certaines situations, je me pose la question, « pourquoi ne pas être soi-même dans un milieu professionnel ? » Et dans être soi-même, j’entends là le fait de ne pas chercher à être quelqu’un d’autre ou à dire ce que l’autre souhaiterait entendre.

Je pense que lorsque l’on est vrai envers soi-même et les autres, on ne peut qu’être mieux. 

LES CONSEQUENCES À NE PAS ÊTRE SOI-MÊME

Pour ma part, je ne prétends pas être sincère à 100% loin de là. Toutes les choses ne sont pas forcément faciles à dire ou à entendre. Il y aura différentes façons pour entamer un sujet délicat si nécessaire.

Néanmoins, la sincérité et l’authenticité sont des valeurs importantes.  Personnellement, j’essaie de l’être le plus possible envers moi-même. Si mes propos sont faux ou pas sincères, je ressens comme un conflit intérieur. Pourquoi ? Du fait que mes actes ou propos sont en totale incohérence avec ce que je pense réellement. 

Par exemple, imaginons cette simple situation. Vous dites oui à un(e) collègue pour un service alors qu’au fond vous auriez préféré dire non…

Yes or No
QUE VOULEZ VOUS DIRE ? OUI OU NON ?

On est d’accord que tout s’enchaîne ? On se pose un tas de questions, on est frustré(e), on radote, notre moral est au plus bas et ne parlons même pas de notre énergie en rentrant du travail.

Alors, imaginez-vous dans cette situation pendant de nombreuses années…

À parler avec des collègues avec qui en réalité vous n’êtes pas du tout à l’aise, à vous sentir obligé de prendre des pauses pour paraitre sociable, à dire oui pour dépanner le ou la collègue alors que votre charge de travail est déjà importante, à réaliser un pot de départ, car c’est simplement la culture d’entreprise et j’en passe…

POURQUOI CHERCHER À NE PAS ÊTRE « SOI-MÊME OU SINCÈRE » DANS NOS RELATIONS PROFESSIONNELLES ? 

Je pense que différentes raisons peuvent justifier un manque d’authenticité dans nos échanges et en voici quelques-unes :

  • La peur de déplaire ou de décevoir
  • La peur du jugement des autres et de se sentir différent
  • La crainte de ne pas s’intégrer auprès de ses collègues et de paraître insociable
  • La crainte de blesser l’autre et des conséquences qui pourront en découler
  • La peur d’être responsable du mauvais climat social au sein de l’équipe
  • Le besoin d’être vu, une sorte de soif de reconnaissance, etc.

Je pourrais énumérer plusieurs autres raisons poussant une personne à ne pas être soi-même dans un environnement professionnel.

Ensuite, je trouve ça triste et c’est mon humble avis, mais j’ai le sentiment  qu’il semble plus logique de faire comme tout le monde et de suivre un groupe, que de faire cavalier seul pour se sentir bien.

C’est mon ressenti et sans aucun jugement, mais certaines personnes vont plutôt chercher à adopter la bonne attitude pour être « comme il faut » de peur d’être critiqué et rejeté.

Malgré tout, je me demande quand même, pourquoi ne pas essayer d’être vrai dans nos relations professionnelles ? Quel est l’apport de dire des choses que l’on ne pense pas ou d’agir différemment ? 

ÊTRE FAUX, OUI, MAIS A QUEL PRIX ?

Personnellement, je ne vois aucune gratification à être une autre personne que je ne suis pas, à chercher à dire ce que l’autre souhaiterait entendre. 

Je pense qu’il est nécessaire d’oser être soi dans nos relations de travail et principalement pour se respecter soi-même et par ricochet respecter l’autre.

Et puis de vous à moi, n’est-ce pas une perte d’énergie de jouer un rôle  dans nos échanges professionnels ? 

Cela ne vous coûte pas moralement ? 

D’ailleurs, pourquoi pensez-vous que nous avons une baisse d’énergie malgré que nous échangions avec les personnes que nous cherchons à plaire ou à mentir ? 

Voici une réponse que j’ai eue en regardant un TEDx qui a totalement résonné en moi, j’en retiens le plus important, mais avec mes mots,

« nous ne sommes pas bien et nous perdons notre énergie, car les compliments ou propos que nous avons reçu de nos interlocuteurs sont envoyés à notre masque social et non pas à nous ».

Au final, pourquoi ne pas chercher à être vrai dans la mesure où chaque geste et propos contraire à un impact sur notre personne. 

La pointe positive dans tout ça, c’est que nos relations de travail peuvent être sincères, mais en commençant par être sincère envers nous-mêmes.

Pour conclure, alors osons l’authenticité et  » soyons vrais  » !

Stéphanie

Au plaisir d’échanger avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *